Témoignages sessions


Témoignages extraittémoignages sessions familless du livre: « Sur le chemin du deuil Prendre soin de soi du corps à l’être »

Témoignages des enfants ayant perdu un parent

«  c’était bien de parler de se libérer de tout sur notre proche perdu et de ne pas être tout seul. »
Super, tout était super à part qu’il fallait dessiner ce que l’on voulait en famille ; j’ai pas trop aimé. La relaxation avec les pinceaux, les balles c’était super ! »

« La relaxation m’a permis de me reposer. Les jeux m’ont apporté de la joie que je pouvais partager. Les bavardages, groupes séparés, m’ont donnés de conseils pour continuer dans la vie. »

« J’ai beaucoup aimé ce qu’on à fait dans les dossiers* et les dessins en famille. »
Dans les activités communes avec les parents, « C’est bien d’avoir les moyens de communiquer pas forcément avec les paroles mais plutôt avec la terre et faire une création. »

«On a pu partager des souvenirs communs.
J’ai pu discuter avec ma mère de mon père ce qui était difficile avant, ça m’a permis de savoir ce qu’elle pensait. C’est mieux et plus facile .»

En rentrant à la maison,
« Je pense en parler avec mes amis et ça m’a beaucoup aidé avec les différentes rencontres que l’on a fait car ils nous comprennent. 
Je vais en parler à mes copines du séjour car il était bien. Ce qui va changer c’est quand on rigolait. On ne va plus rire comme ça à la maison.
Je ne sais pas trop ce qui changera mais je vais en parler et après on verra si quelque chose changera. Je pense que je serai moins agressif»


poupée 10Témoignages des parents qui ont perdu leur conjoint

«L’avantage d’un petit groupe est que le dialogue, l’écoute sont de bonnes qualités, moins structuré par rapport au temps de parole de chacun. Bonne ambiance familiale avec beaucoup de temps forts autour du partage entre adultes, enfants et famille. On se laisse facilement prendre en charge car bon contact avec les intervenants.»

L’accompagnement :
«Méthodes très convaincantes, découverte de tout ce qui est relaxation, jeu… corps. Beaucoup d’écoute, explications très claires sur le processus de deuil.
J’ai trouvé intéressant le fait que nous soyons entre adultes et les enfants entre eux. Les accompagnantes apportent leur savoir pour chaque enfant ou chaque adulte.»

« au cours de la semaine nous avons constaté des changements, mon fils s’est lâché avec les enfants et je le sens parfois un peu plus petit avec moi (il joue moins au grand)
Oui nous avons communiqué un peu plus en fin de session qu’au départ : mes deux grands étaient « plus agressifs »

Des changements dans l’avenir :
« Plus de communication familiale, des temps de partage ; peut-être leur dire ma peine. J’accepte mieux mon chagrin. Plus me laisser aller aux émotions éventuelles.
Nous allons profiter de petits instants de bonheur de tous les jours (détente, relaxation apprises pendant le séjour) en famille et nous rappeler du séjour.»


Accompagner le deuil

Du corps à l’être

Témoignage de parents qui ont perdu un enfant

Nadine et Jean-Yves Talibart de Bretagne, suite à notre demande pour partager leur témoignage.

« Tout d’abord je réponds à la demande positivement et suis touchée que mon témoignage puisse être partagé et surtout qu’il puisse apporter un peu de baume à la douleur.

Du temps s’est écoulé depuis le mois d’octobre (1 an et demi) où à Agde avons participé à votre séminaire. Je viens donc vous donner des nouvelles.
Le retour a été très difficile et les jours qui ont suivi. Nous nous sommes arrêtés sur le pont de Millau. Pendant 2 heures, nous sommes restés, perdus devant ce magnifique ouvrage. Nous pensions très très fort à Maximilien, nous avons écrit sur le livre d’or. Comme c’est difficile de réaliser qu’il n’est plus incarné.
Mais, je témoigne que ce séminaire nous permet d’avancer, de mieux nous comprendre. La première semaine on ne voulait pas rentrer dans le monde actif, c’était un mélange de légèreté, de force, de se retrouver, de sourire et en même temps, il y avait beaucoup à digérer. Nous avons été tellement bien pris en main, encadrés, entourés, chouchoutés, consolés, guidés, intégrés dans le groupe ! MERCI.
Aujourd’hui, avec un peu plus de recul, on a conscience tout de suite du bien fait d’avoir lâché prise et de s’être libéré par la parole, le geste, le regard, l’amour des autres, c’est dans les mois qui suivent et à venir que l’on s’aperçoit de ce que l’on a acquis. Faut-il dire que c’est bien courageux de l’avoir fait, nous sommes allés au-delà de nos limites et de nos peurs.
N’était-ce pas un premier cadeau que nous nous sommes fait ?
Je voulais vous transmettre également ce petit poème que j’ai écrit et que j’ai transmis au groupe:

Oiseau magique*

Nous vous souhaitons d’accueillir la nouvelle année
Comme un avenir à aimer
Un à venir que nous ne connaissons pas
Un avenir à faire advenir
Quels que soient les tsunamis de la vie
Un avenir à cœur ouvert à apprivoiser la douleur
et la présence de nos absents.
Un avenir à construire des ponts
Pour que tout soit « lien »
Un avenir à aimer les enfants et
Ceux qui vont naître
Un avenir à se regrouper, à se retrouver,
Bonne Année, vous le méritez.

* L’oiseau magique est le nom d’un personnage d’un conte raconté pendant la session

PS : le groupe du séminaire s’est retrouvé l’été dernier à Limoges, cela nous a fait le plus grand bien, nous gardons des contacts.


poupées 7

 Témoignage suite à une session deuil de conjoint

Mars 2018

Cathy, Shanti,

Merci pour cette merveilleuse semaine, dans un cadre idyllique.

Votre écoute, vos méthodes ont été appréciées. Le programme est très bien conçu.

Nous avons eu d’agréables moments de partage ; ce fut une pause conviviale et très amicale, avec un groupe très soudé.

Cette rencontre nous a permis de comparer nos situations face à un même événement et j’ai pu voir que l’après n’a rien de commun. Même si chacun a dû reprendre son quotidien, c’est la tête pleine de souvenirs que nous sommes repartis. Continuez vos interventions pour redonner confiance et courage aux personnes parfois désoeuvrées.

Recevez toutes mes amitiés.

Armande

 

2017

Comment oublier Le Croisic et ce que nous avons vécu ensemble?
La cassette de chants a été l’occasion de longs échanges téléphoniques et épistolaires. Certaines se sont revues, des photos ont été échangées, la souffrance n’a pas totalement capitulé mais elle est moins écrasante. Les fêtes de fin d’année étaient redoutées… Chacune avait sa stratégie pour passer ce cap !
Il faut maintenant que je vous transmette (si possible) tout le bien qu’on s’est dit
de vous et les vœux que nous formons pour que l’année 2008 soit pour
vous heureuse, lumineuse comme votre sourire…
Notre vœu : vous revoir !!! Qui sait ??? On s’embrasse (tendresse Shanti)
Une pour toutes du Croisic 2007
Mad

2016 – Témoignage de Michèle, accompagnement du deuil de son conjoint

Bonjour Shanti, Sylvie, Anand,

Le retour dans les lieux familiers et chéris n’a pas été dénué d’une certaine appréhension après cette semaine “particulière”.

Néanmoins ce fut un retour plein de douceur ; je me surprends à chantonner. Sereine.

J’abordais cette semaine avec une certaine prévention au départ.

Mais votre approche durant ce séminaire,  où concepts intellectuels et aspects sensibles ont été tour à tour mis en jeu, m’a séduite et convaincue.

Elle m’a apporté bien des explications aux interrogations, aux inquiétudes, voire aux angoisse qui sont les miennes, et que j’ai sans doute en partage avec ceux et celles qui ont vécu un choc similaire.

Pas toutes les réponses, certes, mais des pistes à explorer maintenant par soi-même.

J’ai découvert aussi l’importance du groupe, assemblage improbable de personnes que rien ne prédestinait à se rencontrer, sauf justement cette souffrance commune qui permet de se livrer, de rire, de pleurer ensemble. Car on a beaucoup ri et pleuré! Posé parmi ses pairs son sac de chagrin contenu.

Grand merci à vous trois, Shanti, Sylvie, Anand, pour votre investissement convaincu.

A coup sûr cette semaine aura été pour chacun de nous, un moment particulièrement important.

Notre cheminement personnel va pouvoir s’appuyer sur quelques notions fortes acquises auprès de vous. Séminaire, semence, les graines n’ont plus qu’à germer et faire sens…

Je vous joins quelques photos (“joliment ratées” techniquement, mais qui ont valeur de souvenir).

Je vous souhaite le meilleur, bien à vous,

Michelle Deleuze